Relations franco-marocaines         
 
ACCEUIL

Histoire du protectorat
français

La lutte pour la liberté

Le Maroc indépendant


L'enseignement 
du français

Relations France-Maroc

La littérature marocaine

La communauté française au Maroc

La vie culturelle


Liens

Maroc- Profil

























































 


 

La France et le Maroc ont une relation privilégiée qui prend de plus en plus l'allure d'un véritable partenariat. 

La densité des échanges politiques qui visent de plus en plus fréquemment à des actions communes, l'importance des échanges économiques et commerciaux, l'ampleur exceptionnelle de la coopération culturelle, scientifique et technique, la proximité des deux cultures méditerranéenne aux racines souvent entrecroisées 
et, plus que tout, l'estime et l'amitié profonde entre les deux peuples, construisent cette relation d'exception.

1. Des relations politiques 

      Outre de très nombreuses visites ministérielles et des échanges très fréquents entre administrations de pratiquement tous les départements ministérels, des rencontres annuelles entre Chefs des gouvernements du Royaume du Maroc et de la France ont été décidées en 1996 lors de la visite d'Etat en France de Feu Sa 
Majesté le Roi Hassan II. La dernière rencontre franco-marocaine s'était déroulée à Fès et Marrakech, les 4 et 5 novembre 1999. La quatrième rencontre entre Premiers Ministres aura lieu à Paris les 2 et 3 mai 2001. 
Sa Majesté Mohamed VI a effectué en France, du 19 au 22 mars 2000, sa première visite d'Etat à l'étranger.

Au niveau de la politique internationale, le Maroc attend de la France un appui ferme pour le règlement du problème du Sahara occidental, le principal enjeu de sa politique extérieure. La France quant à elle a confirmé sa volonté affirmée d'accompagner le Maroc dans la voie des réformes. Comme d'autres pays du sud de l'Europe elle se montre aussi attentive à la question des flux d'immigration provenant du Maroc, 
en finançant des programmes de développement rural et d'infrastructures de base. 
 

La visite que S.M. le Roi Hassan II effectue en France du 12 au 15 juillet 
à l’invitation du Président Jacques Chirac et qui coïncide avec la 
célébration de la Fête nationale française revêt un caractère hautement symbolique 
et illustre l’intimité de la relation franco-marocaine. 
2. Des liens économiques et financiers 

Sur le plan économique, la  France est le premier partenaire commercial du Maroc 
et les échanges commerciaux entre les deux pays ont progressé en 2000 à un rythme plus soutenu qu'au cours des dernières années pour atteindre 36 MdsF échangés en 2000, soit 30 % des échanges marocains (contre 21, 8 MdF en 1991). La progression des échanges commerciaux s'explique principalement par la forte croissance des exportations françaises qui atteignent 19,5 MdF alors que les exportations marocaines vers la France représentent 16,5 MdF. 

Les principaux postes des exportations françaises vers le Maroc sont les biens intermédiaires (49%) et les biens d'équipement (22%), les importations françaises du Maroc étant constituées en premier par des biens de consommation (43%). Le Maroc est le 17ème client de la France, le deuxième partenaire de la France parmi les Pays Tiers Méditerranéens et son 3ème partenaire hors OCDE.

   Du point de vue financier, la France est le premier investisseur étranger au Maroc. Plus de 500 entreprises françaises sont implantées au Maroc. La France est également le premier créancier public du Maroc, dont elle détient 13% du total (19 % en 1999).

La France est le premier bailleur de fonds bilatéral du Maroc au titre de l'Aide publique au développement avec 
50% du total. Les engagements financiers publics de la France au Maroc sont de l'ordre de 2,5 MdF 
par an depuis 1993.

L'effort financier français au Maroc comprend plusieurs éléments:

  Une aide à l'ajustement macro-économique et structurel articulée autour de deux axes. Ça c'est la coopération techniqueet institutionnelle (Coopération du Ministère des Affaires Etrangères (196,4MF pour 2001), Fonds d'étude 
et d'aide au secteur privé (FASEP) et ADETEF. 

  Une aide (200 MF) à la mise à niveau du secteur privé, dans le contexte de l'entrée en vigueur de l'accord d'association Union européenne/Maroc. Cette ligne de crédits finance, par des prêts bonifiés, la mise à niveau technique des PME/PMI à vocation exportatrice par l'achat de biens et de services français) et le Fonds de garantie (doté de 200 MF,il permet d'octroyer des garanties à hauteur maximale de 50% à des crédits bancaires destinés 
à la misem à niveau des PME/PMI). 

Par ailleurs PROPARCO, filiale de l'AFD, intervient sous forme de fonds propres et de prêts à des conditions 
de marché bénéficiant à des entreprises, à des banques, à des sociétés de capital risque ou à des fonds d'investissement, pour l'appuis au développement des PME/PMI. 

 Une aide-projet réorientée à partir de 1992 vers les infrastructures de base.Le Maroc est un des rares pays à être éligible à la Réserve Pays Emergents (RPE) et aux financements de l'AFD. 

 Le Maroc a par ailleurs bénéficié d'aides ponctuelles (annulation de dette de 400MF en 1996 et don de 100 MF 
en 2000 en compensation des effets de la sécheresse).

4. Une forte Coopération social scientifique et technique

La coopération française intervient de plus en plus dans le champ social (santé, formation professionnelle, handicapés), de l'aménagement du territoire, de l'appui au développement économique, de l'état de droit et de la justice (formation de magistrats) . Elle développe et appuie en outre de nouveaux modes d'intervention (aide aux ONG, aux associations, à la coopération décentralisée) dans le sens d'un soutien aux " actions de proximité " et recherche constamment la mise en cohérence par rapport aux financements multilatéraux auxquels la France contribue par ailleurs. 

La France oeuvre également à l'amélioration du fonctionnement de l'administration marocaine, dans la perspective d'une bonne gouvernance. Elle maintient une présence forte dans ce pays, y compris au niveau des échanges culturels, comme cela a été le cas lors de la manifestation «Le Temps du Maroc» lancée au début de l'année 1999 en France. 

5. Le futur

Lors de la III ème Réunion maroco-française des chefs de gouvernement, les deux parties ont convenu de la nécessité de faire évoluer et de rénover le cadre de leur coopération dans le sens d'une plus grande efficacité et d'une meilleure hiérarchisation des priorités et des actions. Il y a accord sur la nécessité de tenir compte de nouveaux besoins (éducation de base, développement social, emploi, aménagement du territoire), de nouveaux partenaires (société civile, coopération décen-tralisée, bailleurs de fonds multilatéraux) et de nouveaux outils.

Liens Utiles



Ambassade de France mission économique -Rattachée à une 
Ambassade la Mission Economique regroupe les services 
de la Direction des Relations économiques exterieurs dans un pays donné. 
Elle analyse la situation économique et financère du pays consideré. 

L'Agence Française de Développement (AFD) - Le principal outil financier 
de la mise en ouevre de l'aide-projet de la France. 

Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (MEFI)- Depuis le début 
des années 90,la coopération du MINEFI a eu principalement pour objectifs 
un ajustement macroéconomique et structurel du Maroc ainsi que le financement 
d'infrastructures de base. Elle a aussi tenu compte de la nécessite d'une mise à niveau 
du secteur privé tout en répondant ponctuellement à des situations d'urgence.


Accueil I Histoire du protectorat français I La lutte pour la liberte 
Le Maroc indépendant I L'enseignement du franais  I Relations France-Maroc  I
La littérature française I La communauté française au Maroc
La vie culturelleI Liens I Maroc-Profil