L'abbé Prévost: Manon Lescaut

Vous pouvez trouvez le texte sous ce lien


Avis de l'auteur

La narration se fait à 3 niveaux:

Prologue

Le but de ce récit est de faire une fable morale qui vise à décourager le vice en en montrant ses conséquences = "montrer un exemple terrible de la force des passions entre deux êtres exceptionnels par leur beauté et leur noblesse" (Avis de l'auteur )
Cette moralité est liée à la recherche du bonheur:
 Faut-il suivre le vice?  En se laissant dominer part ses passions Des Grieux s'est condamné à une vie de pauvreté, d'immoralité et donc de malheur.
 Faut-il suivre la vertue? En suivant les règles de la société il aurait pu profiter des privilèges de sa classe sociale: éducation, fortune, pouvoir


La destiné tragique de DG est tragique car le dénouement est annoncé avant le commencement de l'histoire. L'auteur parle des malheurs (infortunes) d'un jeune homme qui prévoit ses erreurs sans vouloir les éviter. Son aveuglement moral est cause de sa perte.

Le prologue est en 2 parties:

  •  1ère rencontre à Pacy le narrateur rencontre le convoi devant une hotellerie en Normandie. "C'est une douzaine de filles de joie que je conduis jusqu'au Havre-de-Grâce, où nous les ferrons embarquer pour l'Amérique. Le convoi est suivi par un jeune homme "bien né". "il paraissait enseveli dans une rêverie profonde. Je n'ai jamais vu de plus vive image de la douleur". L'auteur s'intéresse au jeune homme car il reconnait en lui un membre de sa classe."On distingue au premier coup d'oeil un homme qui a de la naissance et de l'éducation". Il a la même impression de Manon.
    ..."il y avait une fille dont l'air et la figure était si peu conforme à sa condition, qu'en tout autre état je l'eusse prise pour une personne de premier rang." ("douceur"+ "modestie"= "respect"+ "pitié")
    le narrateur leur offre son aide sous forme d'argent et de propos intimidants pour les gardes.
    On devine la passion amoureuse du couple.
  •  2ème rencontre à Calais: Deux ans + tard. DG raconte son histoire.
    "Je veux vous apprendre, non seulement mes malheurs et mes peines, mais encore mes désordres et mes plus honteuses faiblesses. Je suis sûr qu'en me condamnant vous ne pourrez pas vous empêcher de me plaindre".
    Désespoir + dénuement de l'un + absence de l'autre.

Ce prologue est une scène d'exposition. Les personnages principaux s'y définissent par leur passion et la sympatie de l'auteur. Le récit de leurs aventures constitue une peinture essentielle de la souffrance. En faisant appel à la pitié du lecteur, le roman affirme ses prétentions moralisatrices.

Première partie:

1er épisode: Le coup de foudre (de la 1ère rencontre à la fuite à Saint Denis).
"J'avais dix sept ans..." (p.38 ou 56)
La première rencontre - Thème de la surprise de l'amour (= coup de foudre)
DG= portrait d'un jeune homme innocent. = autoportrait de l'abbé prévost.
Manon= portrait d'une courtisanne qui se cache sous des airs de jeune fille
Première trahison de la confiance de Tiberge dont l'amitié est basée sur la grandeur d'âme et la générosité

.
2ème épisode: 1ère infidélité de Manon. Enlèvement de DG par son père.
"Nous prîmes un appartement meublé à Paris..." (p.44 ou 64)
"je trouverai des ressources" (= libéralités d'un nouvel amant, Mr de B...}
"je l'aimais avec trop de simplicité "(=DG ne pouvant imaginer que Manon l'ait trahi, accuse son ami Tiberge, puis les voisins, de l'avoir dénoncé à son père.)
Prévost ne parle jamais directement du caractère de Manon, c'est à travers le récit de DG que nous commençons à douter de la sincérité de la jeune femme.
Cet épisode nous renseigne sur les moeurs du temps: La rue où habitent GD et Manon est dans un quartier de parvenus où on trouvait surtout des fermiers généraux (taxe collectors) et des prostituées à la recherche de riches protecteurs.
 
3ème épisode: le reclus de Saint Sulpice. la conversion de DG= l'abbé DG.
Son enlèvement par Manon = rechute1
"On se mit à table pour souper...(p.50 ou 70)
 DG est victime de la fatalité de la passion.
C'est une victime consciente et résigné du destin.
Il gémit d'être asservi à sa passion.
Donc sa responsabilté est limitée.
A cause de sa passion DG choisit d'ignorer le respect filial qu'il doit à son père + l'amitié qu'il doit à son loyal et fidèle ami, Tiberge + les lois et la justice de la communauté.

Au récit explicit de l'infidélité de Manon et de sa trahison, DG reste incrédule. Il tente de soudoyer en vain les domestiques, puis de mourir (grève de la faim). Il n'estime plus Manon mais est encore obsédé par son souvenir physique. "les traits charmants que je portais au fond du coeur y subsistaient toujours".
pendant 6 mois DG "alterne entre l'amour et la haine, l'espérance et le désespoir"
Portrait du père de DG: l'autorité paternelle est ici bienveillante et indulgente, mais aussi lucide et ferme. Il est capable d'humour pour faire passer sa leçon de morale. Il offre à son fils d'abandonner la carrière de chevalier de Malte et de le marier. Il refuse. Il reprend les livres, y trouvant un nouveau plaisir car il avait gagné un meilleur entendement des annalyses amoureuses. Tiberge lui fait la leçon. "J'avais autant de goût que vous pour la volupté, mais le ciel m'avait aussi donné le goût pour la vertu."
Tiberge incarne le héros jansénisme - celui qui sera sauvé par sa vertu.
Il a reçu vertu + raison + grâce du ciel qui lui permettent de controler sa volupté, de faire son devoir, de mener une vie exemplaire, d'avoir une bonne réputation et de gagner la récompense accordée aux élus.
C'est un ami fidèle et loyal qui veut tenter de sauver DG.

 les plaisirs du siècle

= vie mondaine et tourmentée à Paris
= faire de l'amour une source de plaisir + se donner selon le caprice du jour.
=allier le gout du plaisir et de l'argent à la sensualité.

 L'état écclésiatique

= vie sage, pieuse, paisible et solitaire, modération, frugalité, en harmonie avec la nature à la campagne.
=chasteté + piété + sagesse + étude + religion
= faire sa réputation, sa gloire et sa fortune

Manon revient et DG retombe sous son charme fatal.(p.81)
Les techniques de séduction de Manon passe par l'aveu, le repentir, les caresses, les promesses.
 
4ème épisode: le 1er séjour: Les amants de Chaillot: [amour + plaisir + jeu] > vol
"Nous ne tardâmes point à gagner Chaillot..." (p.63 ou 84 )
La vie du couple alterne entre:
  •  le bonheur (prêt de Tiberge + chance au jeu)
  • L'argent et l'amour.
  •  le malheur (incendie + vol = ruine)
  • environnement socio-historique corrompu et malfaisant(jeu).

Tous 2 ont une passion: Manon ne peut pas vivre sans argent et DG ne peut pas vivre sans sa maîtresse. "Manon était passionné pour le plaisir, je l'étais pour elle" (p 85)
  Manon voulait une vie de luxe et de plaisir: opéra, jeu, carosse "il ne fallait pas compter sur elle dans la misère. Elle aimait trop l'abondance et les plaisirs pour me les sacrifier" (p.88)  DG voulait mener une vie simple et honnête avec Manon

Portrait de Manon:
 
Le mauvais ange: = Le VICE
Lescaut (garde du corps brutal et interessé + chevalier d'industrie (l'ordre des tricheurs) +
proxénète: il propose que Manon et DG vivent de leurs charmes. Il introduit DG dans le cercle des tricheurs (les chevaliers d'industrie) du prince de Transylvanie . Il y gagne de grosses sommes qui leur pertettent de bien vivre.
Le bon ange (p.97) = La VERTUE
Harangue apotolique de Tiberge: maître de morale: honneur- conscience- fortune
Il prédit les châtiments du ciel qui seront la punition de dieu pour leurs désordres et leur goût pour la vanité des biens = DG et Manon sont des
esclaves de Vénus et de la Fortune


5ème épisode: 2ème trahison de Manon : DG cherche de l'argent =Le "greluchonage"
"Je pris le parti d'envoyer chercher sur le champs Mr.Lescaut..." (p. 99)
Lescaut trouve un nouveau "protecteur "pour sa soeur en la personne d'un vieux libidineux, Monsieur de GM. DG est désespéré, mais Manon imagine de le faire vivre auprès d'elle, dans la maison du vieillard, en le faisant passer pour son jeune frère. La scène du souper est typiquement libertine
les personnages:

C'est une scène de mystification a l'allure comique (la niaiserie du jeune garçon, la duperie du vieux libertin, mais mais qui a des conséquences graves et tragiques. Cette scène est légère et comique en apparance, mais dramatique et grave en réalité.

6ème épisode: Séjour en prison: DG à Saint Lazarre et Manon à l'hôpital général.
"Ma malheureuse maitresse...." (p.86 ou 109)
Le vieux GM, noble et puissant a le pouvoir de faire enfermer facilement ceux qui le dérange. (la Bastille était une prison royale ou il était envoyé sans jugement, par simple ordre du roi (lettre de cachet)
 
7ème épisode: Evasion de DG + évasion de Manon + mort de Lescaut = Nouveaux espoirs pour le couple.
DG regagne l'amitié de Tiberge par une discussion philosophique sur les moyens d'atteindre le bonheur, par le vice ou la verue, et obtient qu'il l'aide. Suivent une cascades d'aventures plus ou moins vraissemblables où le destin semble sourir aux amants pour leur permettre de se retrouver.


Deuxième partie:

1er épisode: le prince italien. L'hôtel de Transilvanie.
"Ma présence et les politesses de Mr. de T..."
2ème épisode: Liaison et duperie: entrée en scène du fils de M.G... M...
"J'ai remarqué dans toute ma vie..."
3ème épisode: 3ème trahison de Manon
"Ce dessein tout extravagant qu'il était..."
4ème épisode: En route vers le Petit Châtelet
"J'écoutais ce discours avec beaucoup de patience..."
5ème épisode: la libération du Châtelet
"Il sortit, et me laissa dans l'état que vous pouvez imaginer..."
6ème épisode: sur la route de la déportation
"Je demandais à parler au concierge..."
7ème épisode: 4ème chute, imméritée
"Nous mîmes à la voile..."
"Nous marchâmes aussi longtemps que le courage de Manon put la soutenir..."

L'abbé Prévost est un des grands maîtres de la sensibilité au XVIIIème siècl. Son roman est une peinture d'un moment de l'histoire morale et de la sensibilité. DG a une âme haute, le coeur droit, exhaté et élevé par la passion. Son style est simple et naturel. C'est comme Greuze un moraliste.

Ne pas prendre l'amour au tragique
Ne pas allier le goût du plaisir et de l'argent à la sensualité
Ne pas se donner selon le caprice du jour.


Travail suggéré sur Manon Lescaut