Voltaire (1694-1778)

Voltaire fut un bel esprit, un grand maître du genre satyrique.Son vrai nom est François-Marie Arouet dont Voltaire est l'anagramme.

Il né à Paris en 1694, fils d'un notaire fortuné. Il perd sa mère dès l'âge de 7 ans. Il fit ses études chez les Jésuites au Collège Louis-le-Grand à Paris, où il étudia les auteurs classiques et la philosophie.

1694-1726: Jeunesse tumultueuse
Sous la Régence, Voltaire se fit connaitre comme bel esprit et poète des salons littéraires parisiens. Libertin et impertinent, il critiqua le Régent qui le mit à la Bastille dont il sortit en 1718. Il y écrivit un long poème héroïque "La Henriade" qui dénonce les atrocités commises pendant les guerres de religion du XVIe siècle.
Voltaire était célèbre comme auteur dramatique: Il présenta "Oedipe" à la Comédie-Française en 1718.

En 1726, Voltaire fut publiquement humilié et battu par un grand seigneur à qui il avait dit: "Monsieur mon nom commence où le votre s'arrête!". Il fut à nouveau embastillé et exhilé.

1726-1734: Exil en Angleterre + retour en France
Voltaire vécut en Angleterre jusqu'en 1728. Là, il découvrit les pièces de Shakespeare et les philosophes comme Newton et Bayle. Il publia en 1734 "Les Lettres Philosophiques ou Lettres Anglaises" qui vantent la tolérance et le libéralisme des anglais. Il écrivit aussi "L'Histoire de Charles XII" et des tragédies.

1734- 1749: Voltaire à Cirey et à Paris
Voltaire vécu 10 ans au château de Cirey près de la Lorraine, avec sa maitresse, Madame du Châtelet qui traduisait l'oeuvre de Newton. Il écrivit "Zadig" (1748), des poèmes, et des pièces de théatre comme "Mérope" et "Mahomet".

1750-1753: Voltaire chez Frédérique roi de Prusse
A la mort de madame du Châtelet, Voltaire accepta l'invitation de Frédéric II de Prusse. Le roi aimait le français qui était très à la mode, la musique et la philosophie.

1754-1778: Voltaire aux "Délices" et à Ferney à la frontière suisse.
Rentré d'Allemagne, Voltaire resta avec sa nièce, Mme Denis, qui était sa maîtresse depuis 1744. En 1755 il y eut un tremblement de terre à Lisbonne qui fit de nombreuses victimes: il y eut 30.000 morts. Voltaire écrivit un poème "Poème sur le désastre de Lisbonne"(1756) où il satirise les philosophes optimistes comme Pope, qui préconisent que tout est bien. Il écrivit "Candide" en 1757.
Voltaire a passé le reste de sa vie à écrire. Son but étant "d'écraser l'infâme!" - i.e. de dénoncer les abus et la tyrannie de l'église et de la religion catholique.

Il meurt à Paris en 1778.

Il était déíste et professait la tolérance.

Son oeuvre la plus connue est "Candide" dans laquelle il annalyse la notion de bonheur. Celle-ci se trouve simplement dans l'humble vie quotidienne, dans le mérite que l'on trouve à accomplir son devoir, qui est la signification de l'expression "cultiver son jardin".

Site sur Voltaire: biographie et oeuvre

Essai critique sur Voltaire:

Candide

Texte en ligne + Traduction anglaise

En 1736 Voltaire écrit "Le mondain", poème qui vante les progrès et la civilisation du XVIIIe siècle. "Ah le bon siècle que ce siècle de fer!". "Le paradis est où je suis"

En 1757, Voltaire est malade, seul, chassé de la cour, persécuté par ses ennemis. Son optimisme s'est séteint quand il écrit "Candide" . La guerre de 7 ans entre la France et la Prusse ainsi que la catastrophe de Lisbonne, lui apportent les preuves que l'histoire continue et que les hommes en dépis de10 siècles d'atrocités et de sottises, n'ont rien appris.

Candide est une oeuvre pessimiste/optimiste qui nous invite à la résignation et à un nouvel art de vivre. Pour donner un sense à son existence, l'homme doit garder espoir. La vie malgre tous ses maux vaut la peine d'etre vécue

Cependant ce conte n'est pas une banale leon de sagesse. Voltaire dénonce sans cesse avec virulence et passion, l'injustice et l'intolérance et tous ceux qui les pratiquent. Il visent particulièrement les Jésuites qui brûlent les hommes et les livres (autodafés).

Thunder-ten-tronckh = Le dogme "Tout est au mieux"

L'optimisme de Pangloss et la candeur de Candide sont confrontés à la réalité du mal.

Malheurs humains causés par la nature, les coutumes, les institutions, l'état social.

 Allemagne: recrutemet forçé (2) + guerre(3)
 Hollande: vérole (4)
 Lisbonne: catastrophes naturelles -tempête + tremblement de terre (5)
 Lisbonne: inquisition (6)
 En mer: récit de la vieille: guerre civile- "rage des femmes" peste - guerre (11-12)
 Buenos-Aires: les abus du pouvoir (13)
 Paraguay: l'oppression paternaliste(14)
 Chez les oreillons: anthropophagie (16)

 L'Eldorado = Le rêve= La société idéale (17-18)

Surinam- Le réveil "une abomination", l'esclavage (19)

L'optimisme de Pangloss, le pessimisme de Martin, la candeur de Candide confrontés a la réalité du mal.

Les maux de l'âme: l'avidité, les vices, les passions, les faiblesses des hommes

 Surinam: la fourberie, la rapacité (19)
 En mer: la piraterie, la guerre (20)
 Paris: la vanité, la passion du jeu, l'hypocrisie, la volupté (22)
 Angleterre: l'orgueil nationaliste (23)
 Venise: la défiance, la prostitution, les vocations forcées (24) la satiété blasée, les rois déchus (26)
 Près de Constantinople: Récits du baron et de Pangloss: la luxure, la superstition (28)
 Propontide: l'exploitation du travail d'aurui, l'ennui, l'ambition (30)

 Silence aux dogmes!
Pour lutter contre le besoin, le vice, l'ambition, l'ennui,
Cultivons notre jardin (30)

Le problème du mal:

Le dogme chrétien nous dit que Dieu existe et qu'il est bon. Si Dieu a créé le mal c'est pour permettre à l'homme de se racheter du péché originel. Mais l'homme est libre d'exercer son libre-arbitre. Dieu a créé le mal pour que l'homme puisse faire un choix, se racheter et regagner le paradis qu'il avait lui-même perdu.

La théorie optimiste du siècle des lumière déclare au contraire qu'il n'y a pas de mal, que la nature est bien et qu'elle ne peut être autrement. Le philosophe Leibnitz dit que tout est bien dans le monde et que l'existence du mal est compatible avec l'existence de Dieu. Dieu est tout puissant, bon est sage. Si Dieu existe, il est parfait et le monde qu'il a créé est parfait; "c'est le meilleur des mondes possibles", car il faut voir l'harmonie de l'ensemble et non les imperfections des détails.

Or on ne peut que constater que le mal est partout et que la Providence ne vient pas au secour des hommes. Ainsi Voltaire dénonce comme ridicule, odieux et absurde ce système de l'optimisme philosophique.

Sous l'ancien régime, il était impossible de nier l'existence de Dieu sans risquer sa vie. Et Voltaire vivait dangereusement. Mais l'injustice et l'horreur qui l'emporte toujours dans "Candide" ne peuvent que nous amener à conclure à la non-existence de Dieu.

Comment concilier l'existence du mal avec celle de Dieu?
  •  Ou Dieu existe et il est impuissant.
  •  Ou Dieu existe et qu'il est méchant
  •  Ou Dieu n'existe pas

Or Voltaire croit en Dieu, il est déiste. les habitants de l'Eldorado sont monothéistes. Il communiquent avec Dieu pour le remercier (action de grâce) et non pour lui demander des faveurs (prière).

Voltaire critique ceux qui prient Dieu pour lui demander des faveurs, i.e. de modifier le cours de ses dessins éternels, donc lui dirent dire que ses plans ne sont pas excellents !!!

Il critique aussi le clergé qui sert d'intermédiaire entre les hommes et Dieu. "Nous sommes tous prêtres" dit le vieillard de l'Eldorado.

Voltaire critique la religion catholique et ses moines et religieuses contemplatifs et chastes. Il propose d'adorer Dieu du soir au matin en procréant - action nécessaire à la propagation de l'espèce selon le plan divin.

Voltaire n'est pas athée, il est plutôt agnostique. Le derviche (30) déclare qu'il est impossibilite de connaître les intentions du créateur et inutile de raisonner sur l'invérifiable.

"La sagesse humaine apprend beaucoup si elle apprend déja à se taire." (Bossuet, XVIIe siècle)

Voltaire dans son Poème sur la loi naturelle" affirme sa foi.

Il faut rejetter toute métaphysique, mais avoir une morale naturelle:

"Adore et sois juste"
"Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'il vous fît"
" Il faut cultiver notre jardin" = formule symbolique.
"le jardin" c'est l'utile et l'agréable, le travail et le repos, le refuge contre les atrocités du monde (fanatisme, guerre, esclavage) mais aussi contre la vanité, le chauvinisme et le vice. C'est aussi un lieu de créations véritables, où on cultive l'amour de la vie.

 
Qui est Cunégonde?
  •  C'est la grande passion de Candide. Elle est le leitmotiv qui marque sa quête amoureuse. retrouvailles et séparations marquent les étapes de l'histoire.
  • Cunégonde est une parodie de la femme fatale car, à la fin du conte, elle est dans une déchéance physique, sociale et morale.
  • Elle semble incapable d'amour véritable, mais son bon sense lui permet de survivre de ses charmes. Elle a pour Candide un amour sensuel, appréciant surtout "la blancheur de sa peau."
  • Elle ressemble beaucoup à Manon...

Qui est la vieille?
  • L'entremetteuse traditionnelle des romans d'amour et d'aventure.
  • elle est l'allégorie du malheur et des risques de la condition féminine: souffrance physique, souffrances morales.
  • Ses expériences complètes celles de Candide. Ses voyages en Russie et Amérique du Nord complètent aussi géographiquement celles de Candide, confirmant la présence du mal sur la terre. Ses malheurs, loin de contribuer au bien général, comme le soutient Pangloss, ne constituent qu'une infime partie des malheurs de l'humanité. Pourtant elle ne se suicide pas et jamais elle n'abandonne sa volonté de vivre.

Qui est Candide?

Candide est l'incarnation de la candeur. i.e. il est crédule est pur. le conte est fondé sur son oscillation entre les 2 aspects de sa candeur:

  • Par sa naïveté et sa crédulité, il est la proie idédale du système de Pangloss et de toutes les illusions.
  • Sa pureté, son bon sense et son absence de préjugés lui donne un coté positif. Il a une bonté naturelle et beaucoup de sensibilité.

Il est poli et ne commet de meurtres que par légitime défense et par passion amoureuse. Ainsi il est capable de violence malgré sa douceur naturelle et il est capable d'action malgré sa passivité originelle, donc c'est un personnage avec une certaine complexité psychologique.

Qui est Pangloss?

Pour Voltaire, il incarne la philosophie optimiste de Leibniz en vertu de laquelle l'univers, régi par une bienveillance générale, est construit selon une harmonie préétablie. Dans cette perspective tout malheur est relatif et pris dans une chaine d'effets et de causes qui le transforme en bien.

Pangloss est un pantin mécanique qui fait des raisonnements absurdes.

Qui est Martin?
C'est l'antithèse de pangloss. C'est un péssimiste car il est croit au manichéísme. Selon cette doctrine, le monde est régi par 2 principes antagonistes: le bien et le mal. qui sont en conflit permanents, dans l'âme humaine comme dans le cosmos.

Qui est Cacambo?
C'est un métisse indien/espagnol. C'est le type même du valet picaresque. Comme Figaro c'est un valet débrouillard, dévoué à son maître, l'aidant, le servant et le protégeant.

Pourquoi est-une oeuvre rococo?

La narration:

  • C'est un récit à la troisième personne  
  • le narrateur est un anonyme (auteur allemand inconnu)  
  • l'auteur est Voltaire qui n'exprime pas directement sa pensée mais à la laisser percevoir. (expl: chap.3)
 Sa démarche consiste à feindre d'adopter le point de vue de l'adversaire, de justifier une proposition manifestement fausse ou scandaleuse de faon à en faire ressortir l'incohérence et d'y apporter un démenti formel.
 Les procédés de l'ironie

La distanciation est due au double regard

  • celui de Candide naîf et optimiste
  • celui de l'auteur et du lecteur qui ne peuvent pas partager l'illusion de Candide
L'ironie s'appuie sur les loies du contraste entre les paroles et les actes. Les actes démentent les paroles.
Voltaire utilise l'antiphrase qui consiste à dire le contraire de ce qu'on veut faire entendre
Le jeu sur les causalités. Pour faire éclater l'absurde, Voltaire joue sur des causalités aberrantes. Il joue aussi sur des causalités racourcies, gommant la logique interne